MrEpargne :: BLOG

Bourse, Immobilier, Banque, Placement, Investissement

Casinos et jeux en ligne : un investissement rentable ?

L’univers du jeu et des casinos semble parfois intimider les amateurs de placements en bourse. A tort. S’il est vrai qu’il ne s’agit pas d’un eldorado boursier, le marché se révèle finalement stable et certaines sociétés tirent clairement leur épingle du jeu.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En France, la progression de nouveaux joueurs depuis 2009 est de l’ordre de 21 % (soit 3,7 millions de personnes) et près de 2 internautes sur 3 se sont amusés avec des jeux d’argent (sur et hors Web). A l’échelle mondiale, l’engouement pour les jeux va en s’amplifiant, à tel point que de nombreux Etats finissent par assouplir leur position : la Chine s’est lancée dans la course aux casinos en transformant Macao en temple du jeu, la Grèce a légalisé l’ensemble des jeux d’argent en ligne….Car si en France jeu de casino légal en ligne rime forcément avec poker, d’autres pays vont beaucoup plus loin en offrant un panel de jeux très étendu : blackjack, baccarat, roulette, machines à sous…(pour avoir un aperçu de l’offre existante : cliquer ici).

A titre d’exemple, un groupe comme Playtech affiche une santé financière insolente. Ce fournisseur de logiciels de jeux en ligne n’a même pas été affecté par les récents évènements qui ont agité le monde du poker aux Etats-Unis (action du gouvernement contre les principaux sites de poker en ligne). Selon Mor Weizer, le directeur général du groupe, « ces actes auront sur le long terme un effet positif sur les réseaux iPoker autant que sur le segment .com ainsi que sur les marchés européens régulés. ». Hors-france, ses revenus tirés de la joint venture avec William Hill Online ont même grimpé de 34 % par rapport à 2010 pour atteindre les 9,9M€ cette année. Les recettes brutes du premier trimestre sont elles aussi très satisfaisantes puisqu’elles s’élèvent à 46,6M€ (toujours hors-France). Autant dire que cela représente un vrai bonus casino pour les actionnaires du groupe…

Dans un autre registre, les investisseurs attendent patiemment le jour où Zynga Game Network Inc se décidera à entrer en bourse. Même si Mark Pincus, son fondateur et dirigeant, a annoncé que ce n’était pas à l’ordre du jour, les rumeurs vont bon train et suscitent l’enthousiasme des boursicoteurs.

Cette société, spécialisée dans les applications de jeux pour réseaux sociaux (tels que FarmVille sur Facebook), s’est d’ailleurs récemment intéressée aux jeux d’argent comme le poker ou le blackjack. Son modèle économique fonctionne comme un casino sans depot. Au départ, l’accès au jeu est gratuit mais pour pouvoir progresser et ne pas être éliminé le joueur doit acheter des packs énergétiques directement avec sa carte de crédit ou via de la monnaie virtuelle vendue dans ses boutiques en ligne. Avec 60 millions d’utilisateurs actifs chaque jour dans le monde, l’achat d’actions de Zynga se révèlerait à coup sûr un investissement très lucratif.

En résumé : en examinant attentivement les résultats de certaines entreprises, il ne fait aucun doute que placer de l’argent en bourse sur l’industrie du jeu peut être profitable.

Les commentaires sont fermés.