Mr Epargne :: Blog

Bourse, Immobilier, Banque, Placement, Investissement

L’assurance emprunteur en crédit immobilier

assurance-viePour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d’obtenir un crédit immobilier ainsi qu’une assurance emprunteur.
L’assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu’un risque tel que le décès, l’accident ou la maladie se réalise.
L’établissement de crédit peut également vous demander des garanties telles que le cautionnement ou l’hypothèque ; elles seront mises en œuvre si vous ne remboursez pas.

Pourquoi s’assurer
L’assurance emprunteur vous protège, vous et votre famille. Ainsi, en cas de décès, d’accident ou de maladie, l’assurance prend en charge le remboursement total ou partiel de votre prêt en fonction du contrat que vous avez souscrit.
Cette assurance permet donc d’éviter certaines difficultés financières qui pourraient conduire à la vente du bien pour rembourser le prêteur.

A quel moment rechercher une assurance ?
Pour réaliser en toute sérénité votre projet immobilier, anticipez la recherche de votre assurance avant même la signature de votre compromis de vente et sans attendre l’acceptation de votre prêt.
Cela vous permet de :

  • Mettre en concurrence plusieurs contrats en comparant les offres (garanties, prestations, tarifs…)
  • Gagner du temps si vous devez répondre à des questionnaires de santé détaillés et effectuer des examens médicaux supplémentaires
  • Savoir à l’avance si vous êtes assurable et à quelles conditions : niveau de couverture, exclusions, tarif standard ou spécifique.

Quels types d’assurance souscrire ?
L’assurance emprunteur peut couvrir différents risques : le décès, l’invalidité, l’incapacité de travail, la perte d’emploi.
Avant de souscrire, renseignez-vous auprès de votre conseiller et lisez attentivement la notice d’information du contrat d’assurance pour appréhender toutes les modalités de l’assurance.

L’Assurance décès couvre non seulement le décès, mais aussi les cas d’invalidité extrêmement grave, appelée «perte totale et irréversible d’autonomie» (PTIA).
Dans ces deux cas, elle rembourse à votre place le capital restant dû à l’établissement de crédit. Elle est indispensable pour la sécurité de votre conjoint, des co-emprunteurs, de vos enfants ou de vos ayants droit.

L’Assurance invalidité / incapacité de travail prend en charge le remboursement des échéances si à la suite d’une maladie ou d’un accident, vous vous trouvez en incapacité d’exercer votre activité professionnelle ou toute autre activité rémunérée de façon non définitive ou partielle.
L’étendue de la garantie et la notion d’invalidité / incapacité de travail figurent dans votre contrat.

L’Assurance perte d’emploi a pour objet la prise en charge de tout ou partie des remboursements des échéances en cas de chômage. Elle entre en jeu sous certaines conditions et peut cesser lorsque l’assuré a atteint un certain âge.
Les conditions d’indemnisation sont différentes selon les contrats.

Comment s’assurer ?

  • soit chacun pour la totalité du capital (x fois 100%). Ainsi, en cas de décès de l’un des co-emprunteurs, l’assureur règlera la totalité du capital restant dû,
  • soit chacun pour une partie du capital. Par exemple, si chacun est assuré à hauteur de 50 %, en cas de décès de l’un d’eux, l’assureur paiera la moitié de ce qui reste dû.

Si vous empruntez avec votre conjoint, il est recommandé de vous assurer chacun pour le montant total du prêt (chacun à 100%) ou au moins d’assurer à 100 % celui qui a les revenus les plus importants.

Auprès de qui s’assurer ?
Vous pouvez souscrire votre assurance auprès des établissements de crédit, des assureurs et des courtiers.
L’établissement de crédit, auprès duquel vous avez déposé votre demande de prêt peut vous proposer une assurance emprunteur (assurance groupe ou individuelle). L’assurance groupe est un contrat d’assurance collective négocié par la banque auprès d’un assureur pour en faire bénéficier ses clients. Les formalités d’adhésion sont simples et en cas de mise en jeu de l’assurance, la prise en charge est facilitée. Mais vous pouvez choisir parmi les propositions des assureurs.

Vous pouvez proposer à votre banque un contrat individuel spécifique souscrit auprès d’un assureur de votre choix. Celui-ci désigne alors l’établissement de crédit comme bénéficiaire des capitaux garantis en lui adressant une « délégation d’assurance ». Ce document est signé et accepté par l’établissement de crédit, l’assureur et l’emprunteur s’engagent mutuellement à le respecter. L’assureur s’engage à verser la somme due à l’établissement de crédit, en cas de décès par exemple, et à l’informer en cas de non-paiement des primes par l’emprunteur.
N’hésitez pas à interroger votre conseiller bancaire pour de plus amples informations et AsduGrandLyon est un autre site intéressant.

Quels sont les points à vérifier dans votre contrat ?
Vérifiez attentivement toutes les exclusions qu’elles soient générales, ou personnelles suite à l’examen de votre dossier.
Consultez le tarif de l’assurance. Selon les contrats, il peut être exprimé :

  • en euros en proportion du capital emprunté,
  • ou en pourcentage soit du capital initial emprunté, (la cotisation reste identique tout au long du remboursement du prêt) soit en capital restant dû (la cotisation diminue à mesure du remboursement du prêt).

Commentaires Clos.